TOUT SUR LES BUSES DE DIAMÈTRE DIFFÉRENT

Le diamètre de buse par défaut pour la plupart des imprimantes d’aujourd’hui est de 0,4 mm, et les têtes d’impression E3D utilisées dans les imprimantes Original Prusa i3 MK3 et MK2/S ne sont pas différentes. Le changement de buse ne prend que quelques minutes et peut apporter un certain nombre d’avantages. Sachez que seulement 20 % environ des utilisateurs ont essayé de remplacer la buse de leur imprimante à un moment donné, ce qui est un nombre assez faible. Voyons comment changer la buse peut améliorer votre expérience.

Une buse plus petite est idéale pour les impressions détaillées (mais plus lentes), tandis que les buses plus grandes impriment plus vite, mais la qualité en souffre. En réalité, c’est un peu plus compliqué. Mais d’abord, nous devons clarifier la corrélation entre la hauteur de la couche et le diamètre de la buse.

Hauteur de la couche en fonction du diamètre de la buse

La hauteur de la couche ne doit pas dépasser 80 % du diamètre de la buse. Si vous utilisez la buse standard de 0,4 mm, la hauteur maximale de la couche doit être de 0,32 mm. Cependant, avec une buse de 0,6 mm, il est possible d’atteindre une hauteur de couche de 0,48 mm.

À part ces limitations, les deux paramètres sont indépendants l’un de l’autre. Si vous modifiez leurs paramètres séparément, vous obtiendrez des résultats complètement différents. Le diamètre de la buse affecte le niveau global de détail presque exclusivement dans le plan horizontal (parallèle à la surface d’impression). Qu’est-ce que cela signifie ? Avec une buse plus petite, vous serez en mesure d’imprimer un texte plus détaillé – en supposant qu’il soit placé sur la face supérieure de l’objet imprimé. Contrairement à cela, la hauteur de la couche affecte le niveau de détail sur les côtés verticaux et inclinés d’un objet. Vous avez beaucoup plus de chances de voir des couches individuelles sur des objets plein de rondeurs. Plus la hauteur de la couche est réduite, meilleur est le résultat global. D’un autre côté, il est peu judicieux d’imprimer des objets de forme rectangulaire avec une très faible hauteur de couche. Il n’y aura que peu ou pas de différence dans le résultat final, et le temps d’impression sera inutilement long.

Imprimez jusqu’à 4 fois plus vite !

L’impression 3D n’est pas exactement un processus rapide. Même une impression de quelques centimètres de hauteur peut prendre plusieurs heures à réaliser. Il est donc assez surprenant de constater à quel point l’impression par buses de grand diamètre est négligée, malgré le fait qu’elle peut conduire à une amélioration spectaculaire de la vitesse d’impression.

Une buse de plus grand diamètre établit des périmètres plus larges, ce qui signifie qu’elle utilise moins de périmètres qu’une buse de plus petit diamètre pour imprimer une paroi de la même épaisseur. Une buse de plus grand diamètre permet également d’imprimer avec une hauteur de couche plus importante. La combinaison de ces deux effets permet d’obtenir un temps d’impression nettement plus court. Mais il y a un hic : si vous gardez la même hauteur de couche pour imprimer quelque chose avec un seul périmètre, comme un vase, vous ne remarquerez pas d’amélioration de la vitesse. Parce que la buse doit passer exactement par la même séquence de mouvements, indépendamment du diamètre. Oui, le vase aura un mur un peu plus épais, mais le temps d’impression sera presque le même.

Effet sur les propriétés mécaniques

Un autre avantage de l’utilisation de buses plus grandes est une résistance accrue des objets imprimés. Un test de résistance aux chocs a révélé que les objets imprimés avec la buse de 0,6 mm absorbaient jusqu’à 25,6 % plus d’énergie que ceux imprimés avec une buse de 0,4 mm. Et les objets imprimés avec une version 0,25 mm absorbaient 3,6 % moins d’énergie que ceux imprimés avec une buse de 0,4 mm.

Supports

Les supports sont généralement imprimés sous la forme d’une polyligne d’une largeur d’un périmètre. Si vous passez aux réglages du trancheur, vous remarquerez souvent que les supports sont délibérément sous-extrudés, de sorte qu’ils sont plus faciles à enlever. Et, bien sûr, l’utilisation d’une buse d’imprimante différente influe directement sur la largeur des murs d’appui. Vous pouvez en faire un avantage. En utilisant simplement un support de buse plus petit, il sera plus mince et plus facile à enlever. L’utilisation de buses plus grandes a un effet opposé, ce qui permet d’obtenir des supports plus larges et plus robustes, qui peuvent être un peu difficiles à enlever.

Comment remplacer la buse de l’extrudeuse ?

Étape 1 : Rassembler les outils

Selon votre imprimante 3D, cela peut changer légèrement, mais dans la plupart des cas, les deux choses dont vous aurez besoin sont un jeu de clefs plates ou une clé à molette pour tenir le bloc chauffant, et une clé pour retenir la buse. Pour les buses E3D, les buses Ultimaker 2+ et de nombreuses autres buses qui utilisent un filetage M6 on peut utiliser une clé de 7 mm pour les visser/dévisser, mais attention, toutes les buses ne sont pas identiques.

Étape 2 : Réchauffer le “Hot End”

Lorsque le bloc chauffe, la barrière thermique et la buse chauffent, le métal se dilate juste assez pour rendre la buse un peu plus facile à desserrer. Lorsqu’elles sont froides, elles se rétractent l’une contre l’autre au point que vous pouvez arracher le filetage de la barrière thermique ou de la buse lorsque vous enlevez la buse. Nous l’avons vu souvent, et je l’ai fait moi-même lorsque j’ai commencé à imprimer en 3D. A ce stade, retirez également tout filament qui se trouve dans l’imprimante.

Étape 3 : Retirez la buse.

Lorsque le hotend est à température, utilisez la clé à molette pour saisir sur le bloc chauffant. Vous n’avez pas besoin de le serrer fermement, juste assez pour l’empêcher de tourner pendant que vous retirez la buse. Avec l’autre main, saisissez la buse avec la petite clé et commencez à la dévisser dans le sens des aiguilles d’une montre. Une fois que vous avez vaincu la résistance de serrage, elle devrait sortir facilement, il suffit de continuer à la dévisser jusqu’à ce qu’elle soit sortie.

Étape 4 : Installer la nouvelle buse.

Comme la nouvelle buse n’est pas chaude, elle sera un peu plus difficile à visser, mais vous pouvez le faire surtout à la main pour commencer puisqu’elle est froide, puis terminer de la visser avec un outil. Attention de ne pas trop serrer la buse afin de ne pas foirer le filetage. Vous pouvez imprimer cette clé dynamométrique à buse conçue par Anders Olsson. Une fois qu’elle a été suffisamment serrée, elle s’enclenche et vous empêche de la visser davantage.

Etape 5 : Lancez l’impression !

C’est vraiment aussi simple que ça de changer une buse. Maintenant, installez la plus grande buse possible et imprimez quelque chose d’énorme en un rien de temps.

Guide de comparaison des buses d’imprimante 3D

L’échange de la buse de votre imprimante 3D est l’une des mises à niveau les plus faciles à effectuer. Trouvez les buses appropriées à ajouter à votre collection pour votre prochain projet ainsi que la façon de changer une buse sur votre imprimante 3D.

Les buses sont le dernier élément physique de votre imprimante à toucher le filament avant qu’il ne devienne votre pièce imprimée en 3D, il est donc important de comprendre comment elles fonctionnent si vous voulez profiter pleinement des possibilités offertes par les différents types.

Classification

En général, les buses sont classées de la façon suivante :

  • Diamètre du filament : 1.75mm ou 3.00mm
  • Diamètre de la buse : les tailles incluent 0.25mm, 0.3mm, 0.4mm, 0.5mm, 0.6mm, 0.8mm, 1.0mm
  • Matériau
  • Forme
  • Filetage – pas, angle
  • Longueur d’arbre
  • E3D

E3D est le leader de l’industrie mais nous préférerons vendre des produits compatibles car de bien meilleure qualité que l’original. Non que l’usinage de E3D soit mauvais, loin de la mais les produits que nous vendons sont très haut de gamme. Souvent imité, rarement dupliqué, l’atelier d’usinage du français HotEnd.fr fait un meilleur travail que quiconque pour créer des pièces de haute qualité qui fonctionnent de manière fiable. Pour cette raison, la plupart des buses que nous vendons sont des NiTro. Nous proposons également des buses de chez P3D, entreprise américaine qui réalise des petites merveilles, plus chères cependant.

Ces deux types de buses, compatible E3D sont utilisables avec les têtes d’impression de nombreuses imprimantes, y compris celles des modèles suivants :

  • Lulzbot TAZ 6 et LulzBot Mini
  • Ultimaker 2+, ou Ultimaker 2 avec Olsson Block upgrade
  • Pulse
  • Robo 3D R1 and R1 Plus
  • MakerBot Replicator 2
  • Anycubic i3 Mega
  • Original Prusa i3 MK2, MK2S, MK2.5, MK3, MK3S
  • TronXY
  • Volumic MK2, ULTRA, tout modèle

Matériaux des buses

Les buses sont fabriquées à partir d’une variété de métaux, et vous devriez choisir une buse fabriquée à partir du type de métal qui correspond au type de filament que vous voulez imprimer avec. La raison principale en est assez simple : certains filaments sont abrasifs et usent certains types de métaux.

Voici une liste des métaux communs utilisés dans la fabrication des buses :

  • Laiton – Le métal le plus couramment utilisé pour les buses, le laiton peut être utilisé pour imprimer du PLA, ABS, PETG, Nylon, TPE, TPU, PC, et la plupart des autres matériaux non abrasifs.
  • Acier inoxydable – L’acier inoxydable est idéal si vous avez besoin d’une buse sans plomb pour des matériaux ou des dispositifs médicaux approuvés par la FDA.
  • Acier trempé – Si vous voulez imprimer des matériaux abrasifs, les buses en acier trempé sont ce que vous voulez.
  • Matériaux spéciaux – D’autres matériaux, comme le tungstène et le rubis, ont été utilisés pour fabriquer des buses plus dures qui peuvent résister à une abrasion constante. Celles-ci sont destinées à l’impression de matériaux exclusivement abrasifs et coûtent généralement plus cher que les autres options.

Éventail d’options

Les buses se présentent sous différentes formes et tailles, mais elles ont toutes la même fonction. Les plus petites buses (du moins celles qui sont disponibles dans le commerce) sont de 0,15 mm, bonnes pour les impressions très complexes, bien qu’elles puissent être difficiles à calibrer et à utiliser.

À l’autre extrémité du spectre, les buses plus grosses (encore une fois, parmi celles disponibles sur le marché) peuvent atteindre 1,2 mm. Celles-ci permettent des impressions plus rapides et plus grandes, en général.

Pourquoi avoir plus d’une buse de taille unique ?

Alors pourquoi voudriez-vous avoir plus d’une buse ? Bien que vous puissiez probablement vous contenter de la buse standard de 0,4 mm, il y a quelques raisons pour lesquelles vous voudrez peut-être en avoir plus d’une à portée de main :

  • Vous voulez imprimer un modèle rapidement, donc vous utilisez une buse plus grande.
  • Votre buse actuelle est obstruée et vous devez la remplacer.
  • Vous voulez des détails fins, donc vous utilisez une buse plus petite.

Et Voilà. Nous espérons que cela vous aidera à trouver la bonne buse pour tous vos projets – bonne impression !