Lisez notre Guide des Filaments PLA 2019, pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur le PLA, y compris les différents mélanges, comment le PLA se compare à l'ABS

Le filament PLA est de loin le matériau le plus utilisé dans l’impression 3D FDM, et il y a une bonne raison à cela. Il existe en plusieurs teintes et styles, ce qui le rend idéal pour un large éventail d’applications. Que vous recherchiez des couleurs vives ou des mélanges uniques, le filament PLA est un matériau facile à utiliser et esthétique.

Dans le guide suivant, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir sur le filament PLA, de la façon dont il est fabriqué, aux réglages d’impression optimaux. Nous commencerons par un examen approfondi des différents mélanges de filaments de PLA disponibles sur le marché. Ensuite, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir sur le filament PLA, vous expliquant la façon dont le matériau est fabriqué ainsi que meilleures méthodes de post-traitement.

Une fois que nous vous aurons mis au courant de tous les aspects du filament PLA, nous vous montrerons de quelles façons le PLA diffère du filament ABS.

Si vous souhaitez découvrir les différents alliages, ou simplement vous rendre directement à notre section sur la comparaison entre le filament PLA et l’ABS, vous pouvez sauter la page en cliquant sur les liens ci-dessous :

Alliage de filaments PLA de A à Z
Le filament PLA expliqué
PLA vs ABS – Comparaison des filaments

Tous les filaments PLA 3D ne sont pas de la même qualité. Ne gaspilliez pas votre argent sur un produit de qualité inférieure. Jetons un coup d’œil rapide sur ce matériau spécial et sur les raisons pour lesquelles vous voudrez peut-être l’utiliser pour vos projets d’impression 3D.

 

Réchauffez et préparez cette buse mentale, il est temps d’extruder des connaissances sur tout ce que vous avez besoin de savoir sur le filament PLA.

Tous les alliages de filaments PLA (de A à Z)

La diversité des mélanges, des couleurs et même des saveurs du filament PLA est apparemment infinie. C’est pourquoi nous avons dressé une liste des types les plus intéressants que vous pouvez acheter. Nous n’avons pas inclus les variations de couleurs car la plupart des couleurs du spectre sont disponibles.

Tous les mélanges de filaments de bois PLA de cette liste ont en commun le fait qu’ils peuvent être très bien post-traités. En utilisant du papier de verre, vous serez en mesure de donner à vos impressions de belles surfaces lisses avec des motifs de grain visible à partir de la fibre de bois.

Quant aux mélanges de filaments de PLA chargés de poudre métallique figurant sur cette liste, ils peuvent être polis jusqu’à un brillant métallique réfléchissant à l’aide d’un peu de laine d’acier. 

Remarque importante : Veuillez lire attentivement les descriptions des produits avant d’acheter l’un de ces filaments pour vous assurer d’avoir le bon équipement et la configuration conseillée. Ils ne sont pas tous faciles à manipuler.

1

Guide du filament PLA

Aluminium (Métal)

 


Description : L’aluminium est léger. Ce filament PLA donnera à vos objets imprimés en 3D un aspect cool en aluminium.

Composition : Acide polylactique chargé de poudre d’aluminium finement broyée.

Propriété spéciale : Matériau léger. Veuillez noter que ce filament n’est pas du tout abrasif. Il n’usera pas prématurément votre matériel.

2

Guide du filament PLA

Laiton (Métal)

PLA Metal MetalFil - Brass

Description : Le laiton est un alliage de cuivre et de zinc. Cela le rend plus doux que le bronze et le cuivre. C’est pourquoi le filament en laiton PLA doit être traité avec un soin particulier pour assurer les meilleurs résultats d’impression 3D. Il peut être poli pour obtenir un bel éclat métallique en laiton.

Composition : Acide polylactique chargé de particules de laiton.

Propriété spéciale : Ressemble et se sent comme du laiton. Mais attention : c’est légèrement abrasif pour les buses en laiton des imprimantes 3D.

3

Guide du filament PLA

Bronze (Métal)

Description : Le bronze est un alliage composé principalement de cuivre et d’étain. Cela rend le filament en bronze PLA un peu plus dur que celui qui contient du laiton. Ce filament est texturé Bronze et ne contient pas de particules de bronze.

Composition : Particules d’acide polylactique et de bronze.

Propriété spéciale : Ressemble et se sent comme le bronze. Contrairement à la plupart des filaments bronze, celui-ci est très facile à imprimer et n’est pas abrasif du tout.

4

Guide du filament PLA

Cuivre (Métal)

Description : Ressemble au cuivre, se sent comme le cuivre, peut être poli comme le cuivre, mais malheureusement, ce filament PLA cuivre n’est pas conducteur comme le cuivre même s’il contient une fine poudre de cuivre.

Composition : Acide polylactique chargé de particules de cuivre.

Propriété spéciale : On dirait et on dirait du cuivre. Attention à l’abrasion des buses !

5

Guide du filament PLA

Le filament PLA Bois

PLA Bois EasyWood-birch - bouleau -

Description : Le filament PLA en bois offre un look époustouflant et dégage une agréable odeur de bois dans votre atelier d’impression. Les objets imprimés en 3D ressemblent vraiment à du bois.

Composition : Acide polylactique et fibres de bois.

Propriété spéciale : Ressemble, se sent et sent comme du bois. Ce filament existe avec plusieurs essence de bois, telle le pin, l’olivier, le bouleau, etc. Notez qu’il existe du filament texturé bois mais qui ne contient pas de fibre de bois (moins réaliste mais plus facile à imprimer).

6

Guide du filament PLA

Fibres de Carbone

Description : Les fibres de carbone contenues dans ce filament PLA rendent l’objet imprimé 3D très rigide, ce qui en fait un excellent choix pour les amateurs de RC et les composants qui ont besoin de cette rigidité supplémentaire. Cependant, les fibres de carbone vont, avec le temps, user l’intérieur de votre buse, causant des coûts inattendus. Il est recommandé d’utiliser une buse en acier trempé.

Composition : Acide polylactique et fibres de carbone.

Propriété spéciale : Connu pour ses résultats d’impression 3D rigides.

7

Guide du filament PLA

Flexible

Description : Dans le meilleur des cas, ce matériau est extensible et caoutchouteux. Il convient mieux aux objets qui ont besoin de se plier et de s’étirer pour s’intégrer dans les espaces ou autour d’autres objets. Les étuis pour téléphone et les jouets pour enfants en sont de bons exemples. Vous devez lire attentivement la description du produit et faire plusieurs essais d’impression. Nous vendons ici du filament PLA semi-flexible, c’est à dire un filament qui ressemble à du caoutchouc.

Composition : Acide polylactique et additifs

Propriété spéciale : semblable au caoutchouc et pliable.

8

Guide du filament PLA

PLA FLAX

PLA Optimus Flax

Description : Il s’agit d’un PLA de haute qualité auquel a été ajouter des fibres de lin. La taille et le nombre de celle-ci a été calculé au plus juste afin d’obtenir des pièces très résistantes (torsion, choc, chaleur) et légères. Ce filament PLA FLAX est très utilisé en aéromodélisme.

Si on extrude ce filament à une température légèrement supérieure à celle préconisée, sa teinte s’assombrie et la pièce ressemble à du bois. Elle se ponce d’ailleurs très bien, à l’instar du bois.

Son aspect est mat et légèrement rugueux.

Composition : Acide polylactique chargé en fibres de lin

Propriété spéciale : légèreté et solidité.

9

Guide du filament PLA

PLA Pailleté

Filament PLA bleu Alumine Optimus

Description : Il s’agit de filament PLA vraiment à part dans la gamme toujours plus diversifiée de filaments PLA. Si vous n’imaginez aucune application, demandez à votre fille de 5 ans. Elle trouvera beaucoup de bonnes idées. Ce fil deviendra rapidement votre consommable préféré!

Composition : Acide polylactique chargé en paillettes.

Propriété spéciale : Scintillant ! Magique !

LE FILAMENT PLA : EXPLICATIONS

Guide du filament PLA

Qu'est-ce que le filament PLA?

bobine translucide filament Optimus

PLA est l’abréviation de Polylactic Acid, un polymère thermoplastique dérivé de ressources renouvelables, plus précisément d’amidon de maïs ou de canne à sucre. Ce matériau se distingue ainsi des autres plastiques couramment utilisés, qui proviennent de la distillation et de la polymérisation de réserves de pétrole non renouvelables.

En tant qu’imprimeur 3D, vous connaissez très probablement l’acide polylactique comme PLA, une matière première utilisée pour créer des pièces 3D. Le PLA est l’un des matériaux d’impression 3D les plus populaires. Nous l’utilisons pour construire des prototypes et des maquettes d’objets solides et de divers composants. Le PLA est quelque chose que les scientifiques appellent un polyester thermoplastique, qui est biodégradable et bioactif. Ce sont ces propriétés qui le rendent si intéressant. Comme nous l’avons précédemment évoqué, Le matériau provient de diverses ressources renouvelables (vertes). Les matériaux de base ne sont pas les mêmes selon le pays qui produit le PLA. Aux États-Unis et au Canada, ils fabriquent du PLA à partir de l’amidon de maïs, en Asie, c’est généralement de l’amidon et des racines de tapioca. D’autres endroits dans le monde utiliseront la canne à sucre.

Comme le filament PLA est un produit biodégradable, il a tendance à se décomposer naturellement en trois à six mois environ. D’autres matériaux thermoplastiques peuvent prendre jusqu’à mille ans à se décomposer, ce qui rend le PLA beaucoup plus écologique.

Le matériau PLA a été mis sous les feux de la rampe par l’essor de l’impression 3D FDM. Le filament PLA est disponible dans une grande variété de couleurs et de mélanges, et des matériaux innovants à base de PLA semblent être constamment sur le marché.

En dehors de l’impression 3D, le PLA est également utilisé pour la production d’implants médicaux, d’emballages alimentaires et de vaisselle jetable. Mais à l’intérieur de la sphère d’impression 3D FDM, le filament PLA est largement considéré comme un matériau esthétique utilisé pour le prototypage.

Pour produire un filament de PLA, les fabricants commencent avec une résine granulée brute, de couleur claire. Le matériau est mis dans un mélangeur, en le mélangeant avec les pigments et/ou additifs qui produisent une certaine couleur ou des propriétés mécaniques.

De là, le matériau est généralement séché à 60 – 80 C, ce qui réduit la possibilité que le filament PLA éclate ou bouche la buse de votre imprimante 3D.

Le matériau granulé entre dans une extrudeuse à vis unique, où il est chauffé, mélangé et extrudé en un filament solide. Ce filament est ensuite placé dans un réservoir d’eau chaude qui refroidit le matériau pour lui donner une forme ronde. Enfin, le filament rond est passé dans un réservoir d’eau froide et enroulé sur une bobine.

Le filament PLA existe en deux tailles pour l’impression 3D FDM : 1,75 mm et 2,85 mm. Ce diamètre est déterminé par la vitesse à laquelle le producteur du matériau tire le filament à travers la filière.

Guide du filament PLA

Quels sont les avantages du filament PLA ?

L’impression 3D avec filament PLA présente de nombreux avantages, surtout si vous êtes débutant ou si vous recherchez une expérience sans frustration.

Pour commencer, le filament PLA est connu pour être extrêmement facile à imprimer. Le matériau s’écoule généralement de la buse de votre imprimante 3D sans aucun problème, tel que le gauchissement ou l’obstruction de la buse. De plus, la température d’impression du filament PLA standard est relativement basse par rapport à d’autres matériaux, ce qui le rend plus polyvalent et pratique pour l’impression.

Cependant, lorsque vous vous lancez dans des alliages de PLA qui sont chargés avec du bois ou des matériaux métalliques, ils deviennent un peu plus difficiles à imprimer.

Un autre avantage du filament PLA est la haute qualité des détails de surface qu’il offre à vos impressions 3D. D’autres matériaux sont sujets à la rigidité ou aux bavures, mais le PLA parvient à éliminer ces pièges esthétiques potentiels. Contrairement à l’ABS, qui est un autre matériau d’impression 3D populaire, le filament PLA ne dégage pas d’odeur nauséabonde lorsqu’il est extrudé. Notez cependant que notre ABS Optimus ne dégage pas d’odeur!

La raison pour laquelle le filament PLA se décline en autant de couleurs et de mélanges différents est que le matériau lui-même est facilement pigmenté. Le post-traitement est également plus facile en ce qui concerne le PLA, ce qui permet aux utilisateurs d’améliorer la qualité de la surface avec un peu de ponçage et de rognage. 

Bien que des matériaux comme l’ABS et le PETG offrent certains avantages mécaniques, le filament PLA n’est pas à dédaigner. Le PLA est une excellente option pour le prototypage rapide. Le point de fusion à basse température permet d’obtenir de meilleurs détails de surface et des caractéristiques plus précises que les autres matériaux couramment utilisés.

Enfin, comme nous l’avons déjà mentionné, le filament PLA classique est non toxique et biodégradable, ce qui en fait un matériau idéal pour les utilisateurs d’imprimantes 3D soucieux de l’environnement.

Guide du filament PLA

Quels sont les inconvénients du filament PLA ?

Bien qu’il y ait de nombreux avantages à utiliser le filament PLA par rapport à d’autres options, il y a aussi quelques inconvénients à ce matériau.

Par exemple, le filament PLA a tendance à se déformer ou à fondre lorsque la chaleur est appliquée, ce qui le rend peu pratique pour les pièces qui nécessitent une résistance à la chaleur. Il est également moins robuste que l’ABS ou le PETG, ce qui le rend plus esthétique que mécanique. Notez qu’il existe des filaments PLA qui pallient ces inconvénients. Le PLA 3D870 est plus résistant aux chocs que l’ABS, par exemple. Le filament PLA FLAX que nous avons déjà évoqué plus haut, résiste bien mieux à la chaleur que le PLA classique.

Le filament PLA a aussi généralement une texture plus rugueuse que les autres matériaux, bien qu’il soit beaucoup plus facile à imprimer. Comme le matériau est biodégradable, cela réduit la durée de vie des articles imprimés en 3D avec du PLA. Cette notion de biodégradabilité est à relativiser; nous avons des clients qui utilisent nos filaments PLA 3D870 pour fabriquer des pièces qui sont placées dans des piscines et subissent les assauts de l’eau, de produits chimiques et du soleil sans broncher pendant des années.

De plus, le PLA est assez cassant par nature, ce qui le rend plus vulnérable à la rupture sous l’effet du stress. Comme pour la plupart des matériaux d’impression 3D, le choix du filament PLA dépend entièrement de ce que vous prévoyez d’imprimer en 3D.

Guide du filament PLA

Quand utiliser du filament PLA ?

Le filament PLA est un excellent matériau pour de nombreuses applications. Bien qu’il ne possède pas les propriétés mécaniques des autres types de filaments, le PLA est facile à imprimer et existe en plusieurs couleurs et styles.

Par conséquent, la plupart des types de filaments PLA sont parfaits pour les impressions visuelles et le prototypage rapide, en particulier dans les cas où la pièce imprimée 3D ne subira pas trop de contraintes ou de contraintes.

Par conséquent, le filament PLA est idéal pour les objets imprimés en 3D qui ne dépendent pas des propriétés mécaniques, de la durabilité ou de la dégradabilité.

Vous voudrez probablement aussi éviter d’utiliser le filament PLA pour les articles imprimés en 3D qui seront pliés ou tordus, comme les poignées d’outils ou les étuis de téléphone. Ce matériau n’est généralement pas très résistant à la chaleur, il est donc préférable d’utiliser un filament avec de meilleures propriétés mécaniques.

En dehors de cela, le filament PLA est une excellente option pour presque toutes les autres applications. Parmi les utilisations les plus populaires de l’APL, mentionnons les modèles visuels, les figurines et les personnages, les jouets à faible usure, les pièces prototypes non fonctionnelles et les contenants.

Notez cependant qu’il existe des alliages de PLA qui décuplent les performances du matériau tout en conservant sa facilité d’utilisation.

Par exemple, le PLA uDiamond de chez Carbodeon, est une base de PLA haut de gamme chargé en poussières de diamant. Cette caractéristique lui donne des performances hallucinante en terme de résistance, d’auto-lubrification et de vitesse; jugez plutôt: le PLA uDiamond peut s’imprimer à une vitesse en pointe de 1000mm/s alors qu’un PLA classique aura du mal à dépasser les 70mm/s !

Guide du filament PLA

Quels sont les paramètres d'impression optimaux pour le filament PLA ?

Selon le type ou le l’alliage de PLA que vous utilisez, les paramètres d’impression optimaux seront un peu différents. Le point de fusion d’un filament PLA moyen se situe entre 180 et 200 degrés Celsius.

La meilleure température pour un filament PLA de 1,75 mm de diamètre sera inférieure à celle d’un matériau de 2,85 mm de diamètre. Un autre facteur déterminant de la température d’impression que vous devez entrer est le mélange de PLA que vous utilisez.

Par exemple, les exceptionnels filaments  PLA 3D850 et PLA 3D870, nécessitent une température d’impression de 210 à 230 degrés C.

Bien qu’un lit chauffé puisse aider à l’adhérence du filament PLA, il n’est pas nécessaire. C’est pourquoi le PLA est une option particulièrement attrayante pour les utilisateurs disposant d’imprimantes 3D économiques, car un bâton de colle ou une laque peut être utilisé pour obtenir cette première couche à coller.

N’oubliez pas non plus que le PLA a une température de transition vitreuse comprise entre 60 et 65 °C (85°C pour le PLA 3D870), c’est-à-dire le point où le plastique commence à devenir visqueux ou caoutchouteux.

Lorsque vous travaillez avec un filament PLA, n’oubliez pas de consulter le fabricant pour déterminer les paramètres d’impression optimaux. Comme le PLA se décline en plusieurs teintes et mélanges, il n’existe pas de température précise qui convienne à tous.

 

Guide du filament PLA

Post-traitement du filament PLA

Il existe de nombreuses façons de post-traiter le filament PLA, et ces méthodes dépendent parfois du type de PLA que vous utilisez.

L’une des méthodes les plus populaires est le ponçage, qui fait des merveilles en lissant la couche de surface de votre impression 3D. Le ponçage est une étape essentielle quel que soit le type de technique de post-traitement que vous souhaitez utiliser, en particulier lorsqu’il s’agit de peindre votre modèle.

Après avoir poncé votre modèle, vous pouvez utiliser un produit de lissage pour couvrir toute autre fissure qui aurait un impact sur la façon dont votre peinture se dépose sur l’impression. La peinture acrylique est la meilleure option pour le filament PLA, elle est généralement abordable et existe en plusieurs couleurs.

Une autre option est le polissage, qui fonctionne particulièrement bien avec des filaments métalliques spéciaux en PLA. À l’aide de gants en latex et d’un chiffon de polissage, vous pouvez polir à la main votre modèle 3D avec du tétrahydrofurane.

Guide du filament PLA

Le filament PLA est-il toxique ?

Bien que l’on exagère considérablement la dangerosité des fumées émises par l’ABS, le filament PLA est une alternative beaucoup plus sûre. Cependant, cela ne signifie pas que ce matériau est totalement sûr.

Alors que l’ABS est connu pour émettre du styrène, qui est un produit chimique toxique et cancérigène, le filament de PLA émet un produit chimique bénin et moins dangereux appelé lactide. Certains ont fait valoir que le produit chimique émis par le PLA est essentiellement inoffensif.

Quoi qu’il en soit, il est indéniable que le PLA est un matériau beaucoup plus sûr pour l’impression que l’ABS. Tant que vous disposez d’une bonne ventilation et d’un espace de travail assez grand, vous devriez être trop préoccupé par la toxicité du filament PLA.

Guide du filament PLA

Le filament PLA est-il "compatible alimentaire" ?

PLA compatible alimentaire

Dans son état le plus naturel, le filament de PLA est fabriqué à partir d’amidon de maïs, qui est généralement considéré comme sans danger pour les aliments. Mais une fois que le matériau est injecté avec des additifs de couleur ou de résistance, tout cela peut changer rapidement.

Il existe quelques filaments qui sont commercialisés comme étant sans danger pour les aliments, comme le semi-flexible OptiFlex de chez Optimus. Vous pouvez également consulter la fiche de sécurité de votre filament PLA, qui vous renseignera sur les propriétés chimiques et vous indiquera s’il est approuvé par la FDA (Food and Drug Administration)ou s’il est alimentaire. Notez qu’en Europe il est interdit de vendre une pièce imprimée comme “compatible alimentaire” si celle-ci n’a pas été certifiée comme telle. Imprimer avec un filament certifié compatible alimentaire par la FDA américaine ne suffit pas.

Cependant, aussi sûr que soit votre filament PLA pour les aliments, vous courez toujours le risque de voir des bactéries s’accumuler entre les couches. Pour éviter cela, vous pouvez sceller la surface d’une impression 3D avec une résine époxy ou un scellant sans danger pour les aliments, qui couvre les crevasses qui peuvent finir par recueillir ces germes méchants.

Un autre conseil est de garder votre objet imprimé en 3D loin du lave-vaisselle. Vous devriez plutôt vous laver à l’eau tiède avec un détergent antibactérien doux, ce qui réduira le risque de bactéries et empêchera également votre objet de fondre.

Enfin, vous devriez probablement mettre la main sur une buse en acier inoxydable qui est considérée comme sans danger pour les aliments. Il s’agit peut-être d’un investissement important pour quelqu’un qui ne prévoit imprimer que quelques ustensiles de cuisine, mais la propreté de l’embout est importante.

Guide du filament PLA

Comment conserver du filament PLA ?

Si vous êtes comme nous, vous aurez probablement besoin de bien plus qu’une simple bobine de filament pour alimenter votre imprimante 3D. Comme nous l’avons dit, il existe d’innombrables types de filaments PLA à acheter, et tous doivent être stockés correctement pour en assurer la qualité.

Le stockage des filaments d’impression 3D est extrêmement important quel que soit le type de matériau que vous avez sur la bobine. Lorsqu’ils sont laissés à l’air libre, ces plastiques ont tendance à absorber l’eau de l’air, et cette humidité peut causer d’énormes problèmes lors de votre impression 3D.

Ce phénomène s’appelle l’hygroscopie, qui est une caractéristique qui fait que les filaments d’impression 3D attirent les molécules d’eau. Pour les filaments spéciaux comme le nylon et le PVA, le problème peut survenir en quelques heures seulement. Par conséquent, les deux devraient être entreposés immédiatement dans un contenant hermétique.

Bien que le filament PLA ait une durée de vie plus longue, l’humidité peut également s’infiltrer dans le matériau, ce qui à son tour aura un impact négatif sur vos impressions.

Une fois que l’absorption d’eau a lieu, vous pouvez faire face à une fragilité accrue, une augmentation du diamètre, des bulles de filament, une dégradation du filament ou un filament facilement cassable. Pour éviter cela, vous devriez ranger votre filament PLA dans un récipient hermétique ou dans une boîte spéciale.

Il existe un certain nombre de solutions de stockage qui ont été développées, et vous pouvez même construire la votre assez facilement.

PLA ou ABS - Comparaison des filaments

Dans la section suivante, nous examinerons en profondeur les nombreuses différences entre le filament PLA et le filament ABS. Comme il s’agit des deux types de filaments d’impression 3D les plus populaires, il est important de savoir comment ils se comparent, afin que vous puissiez faire le bon choix de matériau la prochaine fois qu’un gros projet d’impression 3D tombe sur vos genoux.

Voici tout ce que vous devez savoir sur la façon dont le PLA et l’ABS se comparent l’un à l’autre.

Guide du filament PLA

ABS contre PLA : Aperçu général

Lorsqu’il s’agit d’impression 3D de bureau, les deux types de filaments les plus courants sont le PLA et l’ABS. Tous deux sont des thermoplastiques, ce qui signifie qu’ils deviennent malléables lorsqu’ils sont chauffés. De cette façon, vous pouvez les utiliser à chaud pour créer toutes les formes que vous voulez, puis les laisser refroidir pour préserver ces formes pour toujours ! (Longtemps…)

Pourtant, malgré la similitude de ces filaments, ils présentent aussi de nombreuses différences.

L’acrylonitrile butadiène styrène (ABS) est un thermoplastique à base de pétrole que l’on trouve couramment dans les systèmes de tuyauterie, les garnitures automobiles, les casques de protection et les jouets (comme Lego !). Les objets imprimés avec de l’ABS ont une résistance, une flexibilité et une durabilité légèrement supérieures à celles des objets en PLA, au prix d’un processus d’impression un peu plus compliqué (avec des fumées désagréables, sauf évidemment avec l’ABS Optimus qui ne sent quasiment rien).

Alors, quand devrais-je utiliser le PLA et quand devrais-je utiliser l’ABS ? Le présent article vise à répondre exactement à cette question et, dans l’intervalle, à fournir un certain nombre d’informations générales sur les deux matériaux.

Lorsqu’il s’agit de déterminer s’il convient ou non d’utiliser un filament particulier, l’information pertinente peut être classée dans l’une des deux catégories suivantes : D’un côté, vous voulez probablement savoir dans quelle mesure il est facile d’imprimer avec ? Et d’autre part, à quoi ressemblera le produit final ?

En gardant ces deux questions à l’esprit, le guide suivant fournit une comparaison détaillée entre le PLA et l’ABS, en donnant en particulier les éléments suivants

les données importantes pour l’impression, les informations relatives au produit, et enfin quelques recommandations.

Guide du filament PLA

Les données importantes pour l'impression

Comme nous l’avons déjà mentionné, il est généralement plus facile d’imprimer avec du PLA qu’avec de l’ABS, par conséquent le filament PLA est un choix naturel pour les débutants. Il fond à une température plus basse, a tendance à ne pas se déformer et sent le bonbon ! Mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Continuez à lire pour apprendre à quel point il est facile d’imprimer avec les deux matériaux….

PLA vs ABS : Propriétés thermiques (Paramètres d'impression)

Le plastique fond quand on le chauffe, non ? Oui, mais pas tout de suite. En réalité, le processus est un peu plus compliqué, mais on peut le  réduire à ces trois étapes :

  1. Froid à chaud : Le plastique commence dans un état dur, “vitreux”, où il est le plus utile comme matériau. Il reste ainsi jusqu’à ce qu’il soit chauffé à sa température de transition vitreuse.
  2. Chaud à brûlant : Le plastique est maintenant dans un état visqueux et caoutchouteux, une sorte de “no man’s land” en termes d’utilité, car cette substance n’est vraiment bonne à rien. Il reste ainsi jusqu’à ce qu’il soit chauffé à sa température de fusion.
  3. Chaud à fondu : Le plastique est maintenant un liquide – parfait pour l’impression !

Pourquoi tout cela est-il si important ? Parce que les points entre les étapes, la transition vitreuse et les températures de fusion, influencent directement le lit d’impression et les températures d’impression d’un filament. En principe, pour ne pas altérer le processus d’impression, le lit d’impression doit être maintenu bien en dessous de la température de transition vitreuse. Et bien sûr, pour s’assurer que le filament est un liquide, il doit être imprimé bien au-dessus de sa température de fusion.

*En tant que substance purement amorphe, l’ABS n’a pas de véritable température de fusion (mais se liquéfie toujours bien avant la température d’impression recommandée).

Pourquoi le PLA est-il plus facile à imprimer que l’ABS? Grâce à sa transition vitreuse basse et à ses températures de fusion basses, l’impression avec filament PLA nécessite généralement moins de chaleur. En fait, un lit d’impression chauffé n’est même pas nécessaire ! (Bien que ça aide certainement.)

PLA vs ABS : La buse

La seule difficulté d’impression que présente le PLA par rapport à l’ABS est qu’il peut parfois obstruer ou bloquer la buse de l’imprimante. Cela se produit parce que le PLA se dilate et devient collant lorsqu’il fond. Pour obtenir un bon débit, il suffit d’affiner les réglages d’impression, soit en suivant les instructions du fabricant du filament dès le début, soit en jouant avec lui. Après tout, on s’amuse bien, n’est-ce pas ?

L’ABS, par contre, a tendance à s’écouler assez bien de la buse, probablement en raison de sa température d’impression beaucoup plus élevée.

PLA vs ABS : Le lit d'impression

Il est temps pour le PLA de briller à nouveau ! Sans sensibilité particulière à la température, il ne nécessite ni lit chauffant, ni enceinte. (Bien qu’une fois de plus, ils aident.)

L’ABS est plus sensible aux changements de température que le PLA, ce qui entraîne des fissures et un retrait s’il refroidit trop rapidement. C’est pourquoi un lit d’impression chauffé est absolument nécessaire lors de l’impression avec ABS. Nous recommandons également l’utilisation d’un enceinte fermée autour de la zone d’impression.

Les deux matériaux présentent quelques problèmes mineurs au niveau de l’adhérence de la première couche. En d’autres termes, ils se décollent parfois du le lit d’impression. Les trois solutions les plus courantes consistent à recouvrir le plateau d’impression de ruban adhésif, de colle ou de laque. Pour le ruban adhésif, nous recommandons l’utilisation de Kapton Tape (un film de polyimide avec un adhésif silicone), mais le ruban-cache pour peintre fonctionne aussi assez bien.

PLA vs ABS : Fumées

C’est un de ses avantages, le PLA dégage peu ou pas d’odeur lorsqu’il est chauffé, et certains prétendent même avoir perçu des arômes fruités ou de bonbons….

L’ABS pue. Et les vapeurs sont intenses, provoquant dans certains cas des maux de tête ! Dans la mesure du possible, imprimez dans un endroit ouvert (mais isolé) avec une ventilation adéquate. Ou alors, investissez dans un ABS sans odeur, comme le filament ABS Optimus.

PLA vs ABS : Stockage

Les deux matériaux sont hygroscopiques, c’est-à-dire qu’ils attirent et absorbent l’humidité de l’air. Il s’agit d’un attribut négatif car, à mesure que les niveaux d’hydratation augmentent, le processus d’impression se dégrade et la qualité d’impression diminue. Des bulles, des jaillissements et même un colmatage peuvent se produire au niveau de la buse, tandis que des décolorations et des défauts de détail peuvent apparaître dans le produit final. Notez cependant que l’ABS est beaucoup moins sensible à ce phénomène.

L’essentiel : N’exposez pas votre filament à l’air (et donc à l’eau) pendant de longues périodes.

Et c’est facile à faire ! Stockez simplement vos bobines de filaments dans des contenants scellés lorsque vous ne les utilisez pas, et placez-les dans des endroits frais et secs. Par mesure de précaution supplémentaire, les fabricants de filaments recommandent souvent d’utiliser les bobines le plus rapidement possible.

Guide du filament PLA

PLA vs ABS : Informations relatives au produit

Le filament PLA est peut-être meilleur pour l’impression, mais est-ce le meilleur matériau pour votre impression ? Pour revenir à la question, la réponse rapide est non, car l’ABS n’est pas seulement plus solide, mais aussi plus flexible et durable. Pour la réponse longue, eh bien, vous n’aurez qu’à rester dans les parages….

PLA vs ABS : Propriétés mécaniques

L’ABS – notre nouveau prodige – doit sa robustesse au polybutadiène, un caoutchouc synthétique à haute résistance à l’usure. Pour vous donner une idée de la résistance de ce caoutchouc, 70% du polybutadiène est utilisé dans la production de pneus. Dans le filament ABS, cette ténacité se reflète dans sa résistance supérieure et sa grande résistance aux chocs. (N’oubliez pas qu’il est utilisé dans les harnais de protection et les garnitures automobiles !) Et bien qu’il ne soit pas le matériau le plus souple, l’ABS surpasse toujours le PLA, car il a tendance à se déformer, puis à se plier, avant de se casser.

La seule chose dont PLA peut se vanter, en ce qui concerne la mécanique, c’est une plus grande dureté de surface. Sinon, il ne fait preuve que d’une résistance décente et il est cassant, préférant se briser plutôt que de se plier.
Néanmoins, il existe de PLA extraordinaires outrepassant les limites du matériau. Par exemple, le PLA 3D870 est plus résistant au chocs que l’ABS !

PLA vs ABS : Durabilité et dégradabilité

En général, l’ABS est plus durable que le PLA en raison de sa résistance élevée à la chaleur. Nous évoquions préalablement une sorte de no man’s land en plastique: Cette plage de température où les thermoplastiques sont plus ou moins inutiles. Eh bien, grâce à une température de transition vitreuse relativement élevée, il faut beaucoup plus de chaleur pour que l’ABS atteigne ce point que le PLA. C’est ce qui le rend mieux adapté aux objets qui restent au soleil. Parce que personne ne veut voir un nain de jardin à nez tombant.

En ce qui concerne les autres éléments, l’ABS ne fonctionne pas mieux que le PLA. Lorsqu’ils sont exposés aux rayons UV et à l’humidité, les deux matériaux se dégradent avec le temps.

Une belle caractéristique du PLA, comme mentionné dans le titre, est qu’il est biodégradable. Ne vous attendez pas à ce qu’il se dégrade dans votre composteur domestique (il a besoin de chaleur), mais n’hésitez pas à l’ajouter au compost recueilli par votre ville. L’ABS, en revanche, n’est recyclable qu’à l’état pur.

PLA vs ABS : Post-Traitement

Si vous êtes prêt à faire ce petit effort supplémentaire pour transformer votre objet imprimé de quelque chose de joli en quelque chose de beau, l’ABS et le PLA sont tous deux assez tolérants, bien que l’ABS soit de nouveau en tête.

Bien que les deux matériaux puissent être coupés, limés, poncés, peints (à l’acrylique) et collés, il est recommandé d’utiliser un apprêt avant de peindre le PLA, et le collage peut ne pas toujours fonctionner. Il existe cependant des colles spéciales pour le PLA. De plus, seul l’ABS peut être traité avec de l’acétone (c’est-à-dire du dissolvant pour vernis à ongles) pour obtenir cette surface lisse et brillante, car seul l’ABS est soluble dans l’acétone. D’un autre côté, le PLA est légèrement plus tolérant à l’égard des caractéristiques de conception complexes, bien que les deux matériaux soient capables de supporter des hauteurs de couche de 100 microns.

Les possibilités de limage, de ponçage ou de traitement à l’acétone sont particulièrement importantes à garder à l’esprit si vous utilisez des radeaux, car ils ne se séparent pas toujours bien du reste de l’impression, laissant derrière eux des surfaces indésirables que vous voudrez probablement nettoyer.

Cependant, il existe une solution qui va réconcilier les deux matériaux : le produit de lissage Optimus. Ce dernier va combler les espaces entre les couches et laisser votre pièce totalement lisse. Par ailleurs, le produit existe en deux versions: brillante ou matte ce qui permettra de modifier l’aspect initial des deux matériaux. En effet, le PLA est généralement brillant alors que l’ABS est plus mat.

PLA vs ABS : Variété

Les filaments des deux matériaux sont disponibles dans une large gamme de couleurs – il y a même des filaments translucides !

Il existe également des types de filaments spéciaux “exotiques”, sous forme de mélanges d’ABS ou de PLA avec d’autres matériaux. Les essences les plus populaires sont le bois, le métal et le bois brillant dans le noir.

D’ailleurs, si vous recherchez un filament légèrement plus flexible et durable que le PLA ou l’ABS, jetez un coup d’oeil au PETG.

PLA vs ABS : Applications recommandées

Le PLA est le filament le plus utilisé dans l’impression 3D, non pas parce que c’est le “meilleur” matériau, mais parce qu’il est facile à imprimer. Et après tout, pourquoi rendre la vie plus difficile qu’elle ne devrait l’être ? C’est pourquoi nous vous recommandons d’utiliser ce filament d’imprimante 3D pour tout ce qui n’a pas d’exigences spécifiques en matière de propriétés mécaniques, de durabilité ou de dégradabilité.

N’oubliez pas d’éviter d’utiliser le filament PLA pour les articles qui pourraient être pliés, tordus ou laissés tomber à répétition, comme les étuis de téléphone, les jouets très usés ou les poignées d’outils. Vous devriez également éviter de l’utiliser avec des articles qui doivent résister à des températures plus élevées, par exemple si vous voulez les placer à la lumière directe du soleil, dans une voiture ou dans le lave-vaisselle. Pour toutes les autres applications, ce filament constitue un bon choix global de filament. Les empreintes courantes comprennent les modèles, les jouets à faible usure, les pièces prototypes et les contenants.

Le filament ABS est mieux adapté aux articles qui sont fréquemment manipulés, tombés ou chauffés. Il peut être utilisé pour des pièces mécaniques, en particulier si elles sont soumises à des contraintes ou doivent s’emboîter avec d’autres pièces. Des exemples d’empreintes qui tirent profit des qualités de ce filament comprennent les étuis de téléphone, les jouets très usés, les poignées d’outils, les composants de garniture automobile et les boîtiers électriques.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator